2/15/2014

[1959 Panhead] Getting closer to the end

Ouaip. On ne dirait pas comme ça, mais la fin du 59 approche à grands pas.
Si je passe du temps sur le 56, c'est notamment que j'attends un ridicule colis contenant une colle résistante à la chaleur et aux huiles, pour pouvoir coller les patins/feutres à l'intérieur de mes cache-culbus. Je te montrerai ça quand je les poserai, ce sera plus clair.

L'autre truc qui a fait que cette semaine je me suis concentré sur le chop, c'est que je n'était finalement pas au bout de mes (mauvaises) surprises avec cette garce de "Nasty Oldie" (décidément, j'suis vraiment tombé juste en lui donnant ce nom !...), puisque la pompe à huile (que je veux garder d'origine) m'a également fait faux bond.





A l'évidence elle avait déjà été réparée puisqu'un cordon de soudure est bien visible à proximité du raccord d'arrivée d'huile.



Mais après l'avoir dûment ausculté, il s'avère qu'une fissure avait fait son apparition pile-poil à l'endroit de ce cordon... Je n'avais d'autre choix que de tenter de le renforcer, et n'avais de toute façon rien à perdre. Je prépare donc la pièce et me lance, et parviens à tirer un cordon relativement propre.
Pas mécontent, j'attends que le corps de pompe refroidisse avant de le manipuler, et là... j'entends un fébrile petit 'tchic' => mon cordon commence à son tour à se fendre !!!



"Oh rage, oh désespoir, oh cruelle saloperie !" gueule-je alors, tout rouge-courroucé que je suis.

Inutile d'insister : plutôt que de m'entêter et au final de risquer de flinguer un moteur neuf, j'préfère m'en faire un -lourd- pendentif, et dois donc me trouver une pompe de même génération (1955>1967). Et là, oh magie du ternet : un appel au secours sur les réseaux sociaux... et une heure plus tard, sa remplaçante était trouvée ! (merci à toi, mon ami)




Je pourrai donc en finir avec l'assemblage du moteur dès que la colle sera livrée ;)
(ça m'emmerde de ressortir le moteur de la cave pour ne faire qu'une partie du boulot...)

Autre point enfin conclu : j'ai fini par trouver une boite spécialisée dans la fabrication de ressorts (et efficace par-dessus le marché), et ai donc pu faire réaliser sur mesure mes ressorts de suspensions arrière. Pour rappel : leur longueur est un poil plus courte que celle des 13.5" d'origine (pour des considérations purement esthétiques)...




... mais, pour des considérations techniques (= pour pouvoir loger une roue de 18" sans que le pneu n'aille se gratter la bande de roulement dans le fond du garde-boue.....), leur longueur sous effort maxi est plus importante (ils sont donc plus raides, et leur course réduite).
Honnêtement, ça reste toujours trop haut pour moi. Mais je peux difficilement faire plus bas si je veux pouvoir rouler chargé (je parle évidemment du paquetage...)




Ah, et vu que les chromes de la paire de donneurs d'organes est mort, j'opte pour des caches neufs (à droite)...



... idem pour les 'cylindres de pré-contrainte' (à gauche) :




Autre chose aussi (fait en même temps que les pièces du Pan '56) : l'aspect "fraichement sorties de la fraiseuse" des embases de poussoirs, aussi neuves que brutes, ne m'inspire vraiment rien.
A défaut d'avoir pu sauver les belles pièces de fonderie que sont celles d'origine, un bon coup de barbouille noire haute température permettra de ne pas donner à celles-ci plus d'importance qu'elles n'en méritent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire