5/30/2013

Pure / Knuckle Project (...) Ah l'administration française...

3 jours plus tôt

(moi, après 3/4h de bouchons et 1h d'attente) Bonjour, c'est pour un certificat d'immat collection d'un véhicule importé.
(elle) Vous avez la copie de la pièce d'identité du vendeur ?

(moi)
Euuuh, bin nan ?! On ne me la demandait pas jusque là !...

(elle)
Oui mais ça a changé vers octobre : c'est maintenant obligatoire pour tout véhicule importé.

(moi)
Et depuis octobre, les pseudos-webmasters de pacotille de notre chère administration n'ont pas jugé utile de mettre à jour la liste des documents nécessaires sur le site de la préf ??

(elle)
Ah je ne sais pas, l'informatique c'est un autre service....

(moi, exaspéré mais tentant de ne pas le montrer)
... Auriez-vous l'amabilité de leur faire savoir svp ?

(elle)
Vous savez, ça passe par notre hiérarchie et......

(moi)
OK, oubliez ! Au revoir.


Aujourd'hui (cette fois comme touché par la grâce, je n'ai eu droit ni aux bouchons, ni à une attente démentielle !)

(moi) Bonjour, c'est pour un certificat d'immat collection d'un véhicule importé.

(elle -une autre- désignant le title et le 846A des Douanes)
Oula ! Euh, Josie, c'est bon ce genre de documents pour un import des Etats-Unis ???

(Josie, probablement la Chef de meute du service)
Oui oui, c'est tout bon.

(moi, en mon fort intérieur) [ouf !...]

(elle)
par contre.....

(moi, en le dedans de mon moi-même) [Putaaaiiiin, qu'est-ce qu'ils vont encore m'inventer comme connerie.....]

(elle)
... vous savez qu'à présent on procède à l'analyse du dossier, puis on vous appelle pour vous faire revenir. A ce moment on saisit le dossier. Puis vous recevrez votre certificat (=carte grise) par courrier comme auparavant.

(moi, les bras ballants)
et faut que je m'attende à d'autres surprises ??

(elle)
Non, soyez rassuré.

(moi, plongé dans mes pensées) [Tu parles, ouais !]

(moi)
Et cette "analyse" de dossier va prendre combien de temps ?

(elle)
Ah, ça... Je ne peux pas vous dire, je n'en ai aucune idée !

(moi, apparemment zen bien que mes mâchoires soient bien contractées...)
Je dois donc m'en contenter et attendre sans savoir sous quel délai je serai contacté ?

(elle, impassible)
Oui j'en ai bien peur, monsieur.

Bon, j'sais pas pour toi Ami Lecteur, mais moi perso je sors d'un truc comme ça... je me sens comme... vidé par le laxisme et le je-m'en-foutisme dont notre chère administration fait trop souvent preuve.

5/27/2013

Sofia Hogs from Sweden (1981)

Pure / Knuckle Project (...)

Je suis pas passé loin d'une belle connerie sur le résérvoir du Knuck : avec le tunnel haut, le seul robinet gauche n'aurait pas pu me vider complètement le réservoir, ce qui aurait encore plus réduit son autonomie, déjà bien faible à la base.
J'ajoute alors de quoi en poser un à droite, en le décalant pour qu'il ne tombe pas en plein sur le passage du câble des gaz.

Pour tout te dire, je galère méchant avec cette saloperie de réservoir à souder, et je multiplie les aller/retours parkings/appart pour vérifier l'étanchéité de cette merde faite de papier à clopes. Tu peux m'croire : ils ont tout plein d'autres produits bien sympas... mais PLUS JAMAIS on ne me verra bosser sur un résé à souder de chez LowBrow. C'est UN ENFEEEER !!!

Je peux enfin démonter la partie-cycle une dernière fois pour mettre le cadre et 2/3 pièces dans la bagnole, direction l'époxy. Je les récupérerai ce mardi.

Préparation du sissy autant que je peux avant de l'emmener au chromage : moins il y aura de taf dessus, plus j'aurai de chances de le récupérer rapidos avec le guidon du Pan (voir article précédent).

Nasty Oldie (Panhead Project)... Misc.

Jante avant

La jante arrière du Pan rayonnée,

je devais donc m'atteler à l'avant après avoir reçu un nouveau jeu de rayons.
Pour rappel, c'est un vieux tambour double-came de CB450 qui est adapté pour être logé entre les jambes d'une fourche Kayaba (celle qui équipait les Ironhead des mid-70's).

Heureusement que j'ai cette fois été secondé par mon fournisseur de rayons, parce que j'étais à deux doigts d'en re-commander un jeu plus long de 5mm (qui se serait peut-être monté mais dans le doute...)

Support moteur

Vu que je vais très bientôt devoir me péter le dos pour sortir le Knuck du cadre de Duo et le poser dans le Wishbone qui va l'accueillir, il me faut impérativement un support moteur stable et mobile. Que je puisse déplacer un moteur sans trop en chier.
Je pars de cette chute d'acier...

... et utilise le bas moteur de Pan comme modèle pour arriver à un support simple, que je fixe sur une planche de déménageur à roulettes.



Une sangle, et hop : un animal domestique que je peux balader au bout de sa laisse, et qui ne pisse pas (encore) partout. Mais avec ces roulettes à 3 balles, le bestiau a du mal à filer droit.

Pour l'instant, vu que la cave est pleine, le Pan à roulettes patiente gentiment dans l'appart que plus d'attention lui soit accordée.

Alimentation

Ramené de chez l'Oncle Sam, sauf mauvaise surprise ce sera ce S&S GBL retapé (à gauche) qui alimentera le Pan. Tous ses composants sont neufs, mais le truc qui ne me plait pas c'est le jeu d'enfer de l'axe du papillon dans le corps du carbu.
Il se trouve que j'ai justement un début de prise d'air sur le Super B de la Mistress (à droite). Je le démonte donc, et emmène la paire chez un usineur qui devrait se charger du perçage sur le même axe, de la pose des bagues et de leur alésage. Tout ça, avec le forêt et l'alésoir préconisés par S&S, que j'avais commandés plus tôt aux Stazunis.

Guidon

Je m'occupe aussi de la récup du guidon plein de trous, que je comble avant de poncer et polir les 2 demi-guidons en vue de leur (re)chromage.

Je file d'ailleurs aujourd'hui les déposer avec le sissy du Knuck ;)

5/24/2013

Mad Fab vol. 4 / Discs 1 & 2

Tu n'sais pas quoi faire de tes 3 prochaines heures, t'es bilingue, et dingue de Koustom Koultoure ?
Alors mate ça !


5/21/2013

Pure / Knuckle Project (...) Sissy & Light

Sissy
Après une bonne révision de la Mistress (qui la méritait bien), et un enfilage de Babybouls dans ma gougoule...

...je reprenais donc ce jour-là la fabrication du sissy avec le perçage de cette pièce, avant de lui greffer 2 extensions.

La positionner en intercalant 2 rondelles caoutchouc me permettra d'avoir un peu de jeu au montage, et d'épargner la peinture du garde-boue.

Il ne me reste plus qu'à solidariser tout ça.


Je me démerde pour que les 'montants' restent légèrement cintrés vers l'intérieur, histoire d'affiner un peu plus la vue du postérieur.

Plus qu'à revoir le perçage des fixations au cadre pour faire passer les méga-vis, puis là aussi souder.

Voilà, c'est pas dégueulasse.

Quelques jours plus tard, je me refaisais encore avoir avec la soudure à l'intérieur du garde-boue, des écrous de fixation du "pillion pad" (élégamment appelé "pouf passager" dans nos contrées) : comme un blaireau et pour la énième fois, je laisse les vis dans les écrous après soudure, ce qui a pour effet de laisser l'acier de 2 des écrous se rétracter sur les vis, qui sont du coup IN-DE-MON-TABLES.
Allez, gros malin : tu meules ça et tu recommences...

Au final le garde-boue initialement vierge est donc lui aussi fini, et ressemble maintenant à ça quand démonté :

C'est tout good.


Tail light
Pour le feu arrière, j'utilise celui que je pensais monter sur la Mistress l'année dernière. Je pensais le placer sur le sissy mais je me ravise et vais au plus simple : la boucle arrière du wishbone est truffée d'endroits où le placer discrétos sans perturber le côte "skin ass" de la meule.
Ce sera probablement ici qu'il sera planqué placé. Je me démerderai pour qu'il soit secondé côté gauche par 2/3 petites loupiotes additionnelles qui rempliront les mêmes fonctions (feux de route et stop).
"Skin ass"... j'veux bien, mais à condition de ne pas me le faire défoncer, mon "ass" !
;)

Butée de direction
Mes coupelles de roulements de direction réceptionnées, je peux donc me faire mon système de butée avec 2 perçages dans le té inférieur, et une chute d'acier que je passe sur mon tour maison (= ma meuleuse fétiche).



Brake cable
Je coupe également à longueur la gaine du câble de frein tout neuf et réduit la longueur du tube de passage adossé au fourreau...

... histoire qu'aucun câble ne vienne me gâcher la vue au milieu du guidon.


La suite, très bientôt !

5/14/2013

Old School Engineering 2013 [FR]

De bons mecs qui se retrouvent pour bricoler ensemble des chignoles sympas.
Et ce sont des Français, môssieur ! Des Haut-Normands !

5/12/2013

Fuel Tank TV / Martin Croston & The Vultures

Trop de bla-bla et pas assez d'action à mon goût, mais y'a des photos de bien belles mécaniques... notamment dans le générique de fin, à partir de la 15ème minute.


5/05/2013

Pure / Knuckle Project (...) Sissy & Seat

Sissy-bar

Hier : 3 rondelles soudées entre elles (moins chiant pour le montage) sur l'ancrage bas, et voilà que le garde-boue et la roue sont bien appairés.

J'ai récupéré le bon forêt pour le perçage et peux donc enchainer le taraudage des points de fixation des 'clamps'. Je rogne aussi l'arrête du garde-boue à cet endroit pour éviter qu'un jour ou l'autre il n'aille se frotter au cadre (j'ai re-soudé et meulé, mais pas pris la tof).

Je taraude également le cadre à l'endroit des fixations de sissy, et positionne les pièces usinées sur mesure. J'avais prévu des vis de plus faible diamètre, il me manque un forêt de 13 pour passer mes grosses vis de 1/2" => pour l'instant je les positionne au serre-joint.

Je tourne, re-tourne et re-re-tourne autour de l'engin à la recherche de la hauteur, du positionnement, de l'inclinaison, de l'écartement... qui iront le mieux au sissy. J'aime bien ces moments-là. Ce sont ces petits détails qui la personnalisent et définissent la ligne de la pétoire. Et la rendent  homogène, ou pas.

Vu que je ne peux cintrer moi-même proprement, je n'ai eu d'autre choix que de faire le sissy en 3 parties, pour pouvoir l'ajuster parfaitement au galbe du GB. Alain m'a donc de nouveau fait 2-3 coups de chauffe pour me sortir les 2 jambes asymétriques du sissy, parfait.

Évidemment, ça ne tombe pas pile-poil et je dois me démerder pour revoir légèrement leurs angles. J'essaie sans succès un coup de chauffe, et finis par leur tordre le cou avec une rallonge. Banzaïïïïï !

Dans ces conditions pas évident de s'assurer que les pièces retouchées restent sur le même plan, mais je m'en sors pas trop mal.

Je déteste cette façon de faire pour un sissy. Entre les déformations à froid et les soudures sur les 2 jambes, la structure de l'acier s'en prend plein les mirettes. Et vu la hauteur de celui-là, faudra que je m'attende à ce qu'il pète un de ces 4 avec les vibrations...
Bon au moins j'aurai un gabarit, et je pourrai alors le faire réaliser à l'identique en une pièce.

Je prépare tout ça et attaque les soudures.

Je soude... j'attends que ça refroidisse... je soude... etc.
Pour éviter que le sissy ne se déforme.

Je me dis ensuite que je pourrais bien utiliser la chute de la découpe du garde-boue, pour le solidariser avec l'épingle. Contrairement au réservoir d'essence du même fournisseur, l'épaisseur du GB est très correcte.
D'une pièce j'en sors 2 que je soude, pour sortir une patte suffisamment rigide.

Tout con, mais après l'avoir écarté pour laisser un peu de jeu (j'y intercalerai sûrement une bande de caoutchouc pour protéger la peinture) : ça le fait bien.

Le seul hic, c'est que ce sera LE point où le jeu au montage est quasi-nul => risque d'emmerdes au montage final pour l'alignement....

Selle

Pendant que je laisse refroidir le sissy, et maintenant que le GB a trouvé sa place, je positionne donc la selle, et soude à son fond 2 pièces rapportées qui permettront à chaque ressort de travailler sur un seul axe. J'en profite aussi pour boucher quelques trous inutiles.

Évidemment, les ressorts 2" tout inox achetés plus tôt sont un poil court (d'où l'entretoise sur la photo). Je vais pouvoir me les coller où j'pense, et chercher leurs homologues en version + longue (3" ? 4" ?).

Allez, je suis crevé, je valide une dernière fois la position de l'épingle (elle sera un peu plus inclinée que sur cette photo), et me couche encore à l'heure où le soleil se lève.

Nasty Oldie (Panhead Project)... Lower cases

Eh eh ! Mate un peu qui est de retour à la maison après un gros semestre d'absence !



Pas mal de taf fait là-dessus, entre autres :
- la patte avant gauche de serrage au cadre qui était pétée a été refaite
- des helicoïls ont été posés sur les 2 taraudages massacrés de serrage de primaire
- roulements vilo et arbre à cames changés
- soies de vilebrequin (Jim's)
- bagues de pieds de bielle Jim's
- maneton S&S
- galets de bielles
- centrage des masses
 etc

Y'a plus que les pieds de poussoirs à réaléser, et ce sera à moi de jouer !

Flake & Flames / Final Trailer

5/03/2013

Pure / Knuckle Project (...) Fender

Handlebars

Maintenant qu'elle est sur ses roues : difficile de la déplacer avec des risers montés sur des silent-blocs inadaptés et mous comme du chewing-gum.

Je m'en étais ramené une paire, mais j'me suis planté dans l'équivalence avec la réf OEM. Une petite réduction du diamètre extérieur et ça passe. Le seul truc pas top est qu'ils dépassent un peu trop sous le té et que sans une peinture adaptée ils vont rouiller...

Je peux donc monter les risers de FLH (que je ne modifie pas contrairement à ceux du Panhead), et profiter de la nécessaire coupe du guidon pour en réduire l'entre-axe.

La largeur de la partie basse du guidon va bien mieux avec l'écartement des tubes de fourche : voilà qui est bien mieux.

En y regardant bien, le guidon (dégoté sur un swap pour $10) n'est pas parfaitement symétrique. Mais ça ira bien pour les premiers tours de roue.
Il sera néanmoins remplacé tôt ou tard (même si faut vraiment avoir le nez dessus pour s'en rendre compte : maintenant que je l'ai vu ça va m'agacer ;)

Fender

Délais obligent, faut que j'accélère le mouvement pour tout ce qui est à mettre en peinture et ce qui sera à chromer.
Je dois donc rattraper le retard pris en attaquant le cul du Knuck. Au moment où je m'y colle, je me dis qu'il faudrait en avoir fini le soir-même avec le placement du garde-boue et la fabrication du sissy... mais à l'heure pourtant tardive (quasi matinale) à laquelle je me couche, seul le garde-boue est (presque) fini.

Alors, c'est vrai : j'aurais pu lui faire une coupe courte sur l'arrière :

Mais bon... Dans ce cas-là : impossible de poser un sissy > donc d'emmener le paquetage.
... et ma boulangerie est de toute façon trop proche pour que je construise une pétoire juste pour aller chercher ma baguette le dimanche....
Pis avec ce lèche-pneu étroit, je vais déjà m'en prendre de bonnes dans la tronche à chaque saucée... j'vais pas en plus jouer au sado-maso en augmentant la hauteur du jet de flotte qui finit (toujours) par se perdre entre mes omoplates !


DONC : il s'agit là de placer le garde-boue, sachant que sans le futur tambour (mécanique), je manque de repères pour le centrer. Et j'ai beau chercher dans un paquet de manuels en tout genre : impossible de savoir si d'origine la roue est centrée, ou pas.

Je pars donc du principe qu'elle doit l'être, mais fais en sorte pendant leur réalisation/soudure que TOUS les ancrages du garde-boue aient suffisamment de jeu pour pouvoir le placer correctement lors du montage final.
Même le support aftermarket fender <> bac à huile est découpé, et ses trous rendus oblongs.

Premier ancrage, au niveau du bac à huile

Je ressors le gaz de la bagnole, et zou c'est parti pour les soudures.




Difficile de retranscrire ça ici, mais là si tout se passe bien... j'en chie méchant : sans lève-moto, la vieille me squatte l'établi, et je me retrouve à bosser assis en tailleur.
Mais pas question que je sois le seul à morfler : on se décide donc à tourner. Un coup elle a le cul par terre, l'autre coup c'est moi.

Second ancrage, derrière la boite de vitesses
(nan, ce n'est pas un totem)




Troisième ancrage, cadre

"Rien ne se créée, tout se transforme". Je récupère donc les extrémités de la barre anti-torsion que j'avais été contraint de massacrer :


Il me faut tarauder mais mon forêt est HS : je finirai ça demain.

Découpe à la longueur pour finir :

Pas trop mal, mais il va falloir lui remonter un peu le nez pour le placer parfaitement, avant d'attaquer le "sissy-in-the-sky".