7/19/2008

Da Grey Lady - Oil pump & Distribution

Séance bricolage du samedi : pour cause d’un début de perte d’huile, à priori au niveau de la pompe, et suite à l’achat aux US d’un couvercle de distrib tout neuf, me v’là parti à démonter ça en prenant des tofs, histoire d’alimenter la rubrique méca du forum façon recette de cuisine.
Commencer donc par la vidange de l’huile moteur, le démontage des échappements et du repose-pied  pour s’aérer la vue :
 
Démontage couvercle de distribution
Démonter le point cover et son joint (2 vis, ou 2 rivets à percer si montage d’origine). Repérer la position de la platine d’allumage, par un trait courant sur la platine et le couvercle pour ne pas se cogner un réglage d’allumage au remontage. Dans mon cas, vu que je change le couvercle, je trace mes repères directement sur la platine en entourant les 2 vis qui tiennent la platine :

Ne pas marquer ces repères au crayon papier ! (risque d’effacement avec vos gros doigts graisseux).
Retirer ces 2 vis, tomber la platine, puis le rotor qui se trouve derrière (une vis) :

 
Retirer les 6 vis de fixation (en repérant les différentes longueurs !) => le couvercle est prêt à être démonté, le décoller gentiment à l’aide d’un maillet caoutchouc (type carreleur). Ne pas taper comme une brute, y’a 2 ergots de positionnement derrière ! Le déposer (après avoir placé un récipient ou un carton dessous) en prenant soin de récupérer la petite entretoise libre (de couleur rouge sur la photo). Déposer le joint (dans mon cas, dans un état irréprochable malgré son grand âge), faire un petit nettoyage en règle de l’intérieur, puis un contrôle visuel kimangepad’pain de l’état des pignons :

 Démontage pompe à huile
(pour info, le désassemblage de la pompe ne nécessite pas de démonter le couvercle de distrib…)
Débrancher les 2 durits d’huile. Sur les 6 vis visibles, desserrer les 4 inférieures (fixations du couvercle au corps de la pompe), retirer le couvercle et son joint (dans mon cas, le plus gros du joint fatigué est resté bien collé au couvercle, le reste au corps de la pompe…) :

 
Retirer le pignon de gauche avec précaution comme suit en ôtant le mini circlips qui le bloque en translation sans le perdre de vue (ça pourrait être délicat à retrouver le cas échéant…), avant de sortir gentiment le pignon de façon à récupérer la mini-clavette qui le bloque en translation :
 
Retirer les 2 vis restantes, puis tomber délicatement le corps de la pompe en prenant garde de ne pas faire tomber les 2 pignons restants (le 1er est visible, l’autre est sur la face interne du corps).
Conseil : mettre un bon vieux carton au sol sous la pompe, pour éviter de massacrer les dents de l’un des pignons qui pourrait tomber…Reste un pignon sur l’axe d’entraînement qu’il n’est pas nécessaire de retirer mais bon, tant qu’à faire autant bien nettoyer le plan de joint du corps de pompe (attention là aussi à bien récupérer la mini-clavette). Ici, avant nettoyage :


Retirer les 2 bouchons supérieurs, récupérer les 2 ressorts (attention, ce ne sont pas les mêmes) et le clapet de surpression /  la bille. Nettoyer (essence + air comprimé) la pompe et ses composants de la tête aux pieds, y compris bien sûr les plans de joints (en prenant soin de ne surtout pas les rayer, le plus ch**** à faire !), puis en contrôler l’état à savoir : contrôle visuel de l’état des dents des pignons, plans de joint, bille, clapet & ressorts + contrôle à la cale d’épaisseur du dépassement des 2 pignons en regard du corps de la pompe (entre 0,08 et 10 mm selon la RT).Pour la Grey Lady, pas de problème particulier.
Si ça n’a déjà été fait, aller chez son gris et lui prendre les joints qui vont bien + si nécessaire les composants qui remplaceront ceux fatigués.




Remontage de la pompe

Procéder à l’inverse du démontage.
Assembler les vis-capuchons + ressorts + bille / clapet de surpression. Imprégner de graisse les 2 faces du joint de corps de pompe. Intérêts : pré-dilatation du joint + facilité de positionnement au montage + éventuel démontage ultérieur plus aisé (évite au joint de coller aux plans de joints). Remettre le pignon d’entrainement de la pompe et sa clavette (armez-vous de patience…) sur son axe:
 
Remonter le corps de pompe et serrer modérément ses 2 vis de fixation :


 
Remettre le pignon de gauche avec sa clavette et son circlips :



Positionner le joint de couvercle après l’avoir également imprégné de graisse, puis remonter le couvercle et ses 4 vis (appliquer le principe du serrage en croix), puis ajuster le serrage des 2 vis du corps (ne pas serrer comme un bourrin !). Remonter les 2 durits (personnellement, j’y mets un chouïa de pâte spéciale à base de téflon pour conforter l’étanchéité). La pompe est remontée !


Remontage du couvercle de distribution


S’assurer de la présence des ergots de positionnement et de l’entretoise de calage (celle fléchée sur la photo + haut). Imbiber le joint de graisse et le positionner :


Monter le couvercle via ses 6 vis (serrage en croix) :
Fixer le rotor (prendre soin de l’aligner via son ergot et mettre une goutte de loctite bleue sur la vis), puis positionner -via vos repères- et serrer la platine et son capteur :
Remonter le point cover et son joint, puis remettre de la belle huile toute neuve dans le bac :

Et voilà une bonne chose de faite !

Add-ons


- 
le démontage du couvercle de distribution a été l’occasion de se rendre compte que la gaine des câbles du capteur était quelque peu… émoussée -> découpe prudente de la gaine au cutter, puis remplacement par une gaine thermo toute propre (après avoir sorti la connectique des 3 câbles de la broche pour ne pas les couper, et éviter ainsi un ajout « approximatif » de cosses, sources potentielle d’emmerdes ultérieures…) :
  
Avant :
 
Après :

- j’ai sauté sur l’occasion pour remplacer les bouchons de surpression & anti-retour d’origine (têtes-vis plates, aussi chiantes à dévisser une fois grippées que des saletés de torx) par des vis cylindriques à tête 6 pans, bien plus facile d’accès - pour relancer correctement la circulation d’huile et éviter de trop solliciter les pignons au 1er démarrage, 3 options (certainement non exhaustives, à vous de compléter…) : si les embases de poussoirs étaient également démontées, après remontage du couvercle de distrib, verser 50cm3 d’huile par l’un des orifices. Dans le cas contraire, certains démontent les bougies et lancent le démarreur pour forcer l’arrivée d’huile dans la pompe et le carter. Perso, je préfère démarrer directement et laisser gentiment tourner le moteur (évidemment au début le témoin de pression d’huile s’allume et le mano, si vous en avez un, indique en toute logique une pression nulle, mais tout revient à la normale sous peu).

Pour finir, allez vous faire quelques bornes, sans tirer comme une brute sur la poignée. Au retour, contrôler le niveau d’huile et faire un éventuel complément.
Voilà : "vous êtes un chef !"